Aménagement du territoire

De programme
Révision datée du 4 mai 2021 à 17:11 par Mgl.rommaggi (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voici nos propositions pour mettre en place l'égalité dans le domaine de l'aménagement du territoire


• Développer des maisons de la région qui regroupent partout sur le territoire l’ensemble des services du conseil régional (renseignements d’inscription en formation, demande de subvention de la vie associative…). Ces maisons régionales serviront à rapprocher les compétences de la Région des gens, à les informer, les accompagner, les orienter le cas échéant vers les organismes concernés.

Assurer la continuité des lignes déjà existantes et augmenter l'offre des transports ferroviaires de la SNCF et plutôt que de se tourner vers la mise en concurrence de la SNCF avec des sociétés qui utilisent le statut de coopérative pour augmenter leur profit.

• Renforcer le maillage de la région en ligne ferroviaire. Rétablir notamment la continuité ferroviaire Lyon-St Etienne-Clermont Ferrand ou réouvrir la ligne rive-droite du Rhône aux voyageurs par exemple.

• Soutenir et développer les centres de santé dans l'ensemble des bassins de vie par un financement pérenne de la Région.

• La crise sanitaire et les difficultés dues au manque d’installations de personnels et de matériel ont démontré la nécessité pour les collectivités territoriales d’être porteuse d’une extrême vigilance en la matière. La région doit jouer un rôle essentiel dans ce domaine car il est un des échelons de proximité qui du fait de sa compétence en matière de définition des objectifs particuliers de santé, ainsi que la détermination et la mise en œuvre des actions correspondantes:

- La participation aux différentes commissions exécutives des agences régionales de santé ;

- Les élus ont donc toute légitimité pour exiger de l’État le maintien et le développement de structures de soins dotés de plateaux techniques, d'équipes pluridisciplinaires en nombre suffisant, accessibles à tous dans des conditions d'accueil et de soin correctes, par une présence active dans les instances de l'Agence Régionale de Santé, faire prendre en compte les besoins réels en prévention et en soins des habitants du département, notamment en matière de lits de réanimation et de soins aigus.

- Refuser toute fermeture de lits et favoriser la création d’hôpitaux de proximité assurant ainsi un maillage au plus près des habitants.

• Redonner vie à la démocratie sanitaire, dont la crise actuelle a démontré l'absolue nécessité en proposant par exemple la mise en place d’une commission sanitaire régionale (représentants des collectivités, représentants des professionnels et des usagers) pour évaluer les besoins des populations du territoire et mettre en œuvre un véritable plan santé régional, en lien avec les départements.